en une : Le lexique de français

Spleen 76 baudelaire

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 29/06/2009 - correction
                
alors, je ne suis pas sûr de comprndre les questions, donc je réponds au feeling, et on précise ça au fil de l'échange, d'accord ?

le cerveau avec ses souvenirs et son vécu est comparé à un meuble qui s'est encombré d'objets au fil du temps, s'empilant les uns sur les autres. ça, tu l'avais.

dans la deuxième partie de la strophe, il se présente comme un élément du passé, à la fois vieux et délaissé : cimetière, fanés, fouillis marque bien l'abandon, et même la lune le rejette (cimetière+nuit+pas de lune, c'est pas des plus joyeux), cimetière symbole de mort et d'oubli. ça c'est facile.

et la fin, c'est la fin de la vie et le temps qui s'étire en conséquence. les vieux boitent, la ligne d'après appelle à l'hiver, qui est la fin de l'année et déclin de la vie. de l'age vient l'"incuriosité" (qu'on peut raccrocher à la sagesse/expérience) et donc l'ennui puisque l'esprit n'est plus stimulé. et si l'esprit n'est plus, on retombe sur le granit, matière minérale, inerte. le sahara, le sphynx repasse une couche d'abandon, le monde insoucieux signifiant que la vie continue mais pas pour lui. et que peu de choses le font vibrer (les rayons de soleil, l'humeur farouche)

ça devrait aussi éclairé l'axe 2 dans la foulée.

des questions, précisions, remarques objections ?
on est là pour discuter, profites-en !
Documents attachés :    aucun document joint.