en une : Sujet : causes de la crise de 1929

Texte rousseau

Philosophie > sujets expliqués - Question simple
                
« Le corps de l?homme sauvage étant le seul instrument qu?il connaisse, il emploie à diverss usaages, dont, paar le défaut d?exercice, les nôtres sont incapables ; et c?est notre industrie qui nous ôte la force et l?agilité, que la nécessité l?oblige d?acquérir. S?il avait eu un hâche, son poignet romprait-il de si fortes branches ? S?il aviat eu une fronde, lancerait-il de la main une pierre avec tant de raideur ? S?il avait eu une échelle, grimperait-il si légérement sur un arbre ? S?il avait eu un cheval, serait-il si vite à la course ? Laissez à l?homme civilisé le temps de rassembler toutes ces machines autour de lui ; on ne peut douter qu?il ne surmonte facilement l?homme sauvage. Mais, si vous voulez voir un combat plus inègal encore, mettez les nus et désarmés vis-à-vis l?un de l?autre ; et vous reconnaitrez bientôt quel est l?avantage d?avoir sans cesse toutes ses forces à sa disposition, d?être toujours prêt à tout événement, et de se porter, pour ainsi dire, toujours tout entier avec soi. »

Rousseau.

1 - quelles différences entre l'homme sauvage et l'homme civilisé ce texte met-il en relief ?
2- que signifie "se porter pour ainsi dire, toujours tout entier avec soi ?
3- vous discuterez de la question de savoir ce qui peut-être à l'origine des grandes inventions techniques de l'humanité ?

Réponse :
1- ce texte retrace tout le travail et l'agilité qu'avait à l'époque l'homme sauvage, ici l'homme préhistorique, n'ayant que les propres outils qu'il se fabriquait l'homme devait imaginer, concevoir, s'outiller avec ses doigts, son agilité, son intelligence, il mettait tout en ?uvre pour arriver à vivre et à survivre.
Rousseau oppose d'une manière ironique l'homme civilisé à l'aide d' exemples comme l'échelle, la hache en nous disant que l 'homme civilisé n'a aucun mérite à réussir puisqu'il est en possession des outils adaptés.
Si la technique facilite le travail, elle le mécanise.
Car, parler de savoir faire c'est mettre en évidence l'union de l'esprit et du corps dans une activité où l'homme se manifeste comme nature et intelligence.

2 - toujours tout entier avec soi, je pense qu'il s'agit là de l'homme sauvage, qui lui est en opposition avec l'homme civilisé puisqu'il aucune force que les siennes, et que devant l'imprévu il n'a aucune arme que les siennes, aucun outil que ceux qu'il aura construit, il est seul avec lui.

Merci de me corriger les 2 premières questions, je ne sais pas si j'ai bien compris le texte et ce que veut dire Rousseau, car nous ne savons d'où est tiré cet extrait et nous n'avons aucun autre renseignement sur ce texte.
Documents attachés :    aucun document joint.