en une : Le raisonnement par récurrence

Devoir théâtrale

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 08/02/2011 - correction
                
Bonjour,
Pour le travail que vous devez faire, il faut absolument tenir compte de la scène précédente, où le comte découvre, à sa grande surprise (et à celle de sa femme), que c’est finalement Suzanne qui est cachée dans le cabinet (elle a pris la place de Chérubin). Le compte est donc confus d’avoir eu des doutes sur la sincérité de son épouse et Suzanne peut profiter de sa farce pour l’accuser. Seuls Suzanne et le public sont au courant de la supercherie. Je vous propose de débuter ainsi (à vous de modifier et de continuer le dialogue à votre guise) :

SUZANNE : Eh bien, Monsieur, quel manque de confiance en votre femme, cette si respectable comtesse ! Ainsi pensiez-vous qu’elle avait caché Chérubin dans son cabinet !

LE COMTE : Suzanne, je suis confus ! Elle-même semblait avoir avoué…

LA COMTESSE, regardant de tous côtés : Point du tout…C’est seulement que vous me faisiez si peur que je n’osais pas vous contredire. Votre emportement m’avait presque convaincue que j’avais réellement fauté et que ce n’étais pas Suzanne que j’avais enfermé dans mon cabinet.

SUZANNE, à la Comptesse : Ma pauvre maîtresse ! Votre mari vous impressionne tant !
Au Compte : Voyez dans quel état vous avez mis votre femme : elle est pâle et semble défaillir…

LE COMTE : Ma chère, je vous prie d’accepter mes excuses. Tout ceci est un malencontreux quiproquo…

SUZANNE, souriant avec malice : Oh oui, un bien malencontreux quiproquo !

J’espère que ces quelques lignes vous aideront à terminer votre travail. Bon courage et bonne continuation.

Cordialement,
Le professeur Eteech.
Documents attachés :    aucun document joint.