en une : Le raisonnement par récurrence

Oral de français

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - correction
                
Entraînement à l?épreuve orale :
1ère partie de l?examen (réalisée dans les conditions de préparation).

TEXTE : Memnon, Voltaire
QUESTION : En quoi ce texte est-il un apologue ?

Introduction : Voltaire, philosophe français du 18e siècle, fait partie des philosophes que l?on appelle Les Lumières. Profondément humanistes, ces écrivains cherchent avant tout le bonheur de l?homme (« tout homme a le droit d?organiser ici-bas son bonheur ») et Voltaire s?en distingue en préconisant l?agriculture et les progrès technique et se rapproche des Physiocrates, un mouvement de pensée du 18e. Voltaire pense que le philosophe est un acteur, et il passera sa vie à suivre son principe d?engagement en faveur de l?homme.

Memnon fait partie de ses contes philosophiques, des écrits qu?il disait écrire pour le plaisir, et concentrait plus de travail sur ses tragédies moins reconnues.

Memnon présente donc la mésaventure d?un homme ayant conçu le projet de devenir « sage » en faisant taire en lui toute passion. Fort de ses résolutions, il va progressivement être dépouillé de tout, et finir, parce qu?il cèdera sans le savoir à la tentation d?une femme, puis du jeu, de la colère et enfin de la cour. Un ange lui apparaît en songe pour l?aider à tirer les leçons de ses aventures.

I) définition d?un apologue : court récit qui sert une morale et a par conséquent une portée symbolique

II) Une morale anti-idéaliste : il ne faut pas rêver l?homme, mais l?accepter tel qu?il est
Cette morale est tout entière contenue dans le discours de l?ange ( ironie voltairienne : un ange donne une leçon de pragmatisme )

a) raisonnement par l?absurde : l?ange démonte le projet de Memnon en lui proposant deux contre-exemples :
( l. 89 à l.93 ) pour ne pas avoir de passion, il ne faut pas être un homme
(l. 106 ) il est possible d?être parfait mais hors de la réalité ( le monde de Memnon )

b) leçon de relativisme

Référence au frère (l.97) qui est mathématiquement plus malheureux que lui (deux yeux pour un ?il) l?ange lui apprend qu?il y a toujours plus malheureux que soit

c) anti-idéalisme

Double référence « tout est bien » « il faut que tout soit à sa place »
D?une part à Pangloss (précepteur de Candide ) d?autre part, et par conséquent, à Leibnitz, philosophe optimiste du 18e, qui est incarné par le personnage de Pangloss.
Référence claire à ses thèses : étayée par l?ange, puis anéantie par une trop grande relativisation (thèse acceptable à condition de prendre en compte tout l?univers)

d) Memnon a appris : il est devenu plus sage
Il remet en question ce que l?ange dit : il est passé du stade de certitude absolue à celui de questionnement permanent

III) La portée symbolique du texte

a) symbolique de la chambre (l.19 « dans sa chambre » )
C?est le huit clos sans aucune ouverture sur le monde
Ce n?est qu?une fois le projet construit que Memnon regarde par la fenêtre (prend en compte le réel)

b) les différents déboires de Memnon représentent les difficultés que fournit le réel et qui viennent brouiller nos plans.

c) Memnon représente la condition humaine, et donc chacun de nous lorsque l?on ne prend pas en compte la réalité dans nos projets
Documents attachés :    aucun document joint.