en une : Sujet : causes de la crise de 1929

Suicide, acte de liberte ?

Dissertation de philosophie > sujets expliqués - 18/06/2008 - correction
                
Comme je le signalais précédemment, j'aide une amie qui reprends des études universitaires en sciences humaines. Dans ce cadre elle a choisi de rendre un travail en philo sur un thème de son choix. Elle a donc voulu traité du "suicide choisi". Ex un philo contemporain qui a décidé de mourir pour accompagnér sa femme très malade, socrate qui choisi sa façon de mourir. Bien sûr, la mort est aucoeur de ses interrogations personnelles puisque elle est dans un contexte famillale de déces et de maladie grave (père décédé, amputation de la jambe de son frère après AVC) mais pas dans une démarche de justifcation. Son propos est de s'interroger sur le fait qu'il existe des circonstances ou le suicide semble trouver sa légitimité comme acte de liberté. Quant à moi, n'étant plus dans le coup sur les approches théoriques, j'oscille entre le fait de retenir le suicide comme thématique centrale ou la liberté. La mort peut elle un choix , une finalité quand il s'agit de devancer ce qui est incontournable ? Dans nos échanges le cadre n'est pas de discuter si c'est bien ou pas bien, bien qu'il est matière à réflexion éthique. Au fur et à mesure de mes propos, je me rends compte que d'autres piste s'ouvrent sur qu'est que le choix etc. Loin de l'aider, je lui ouvre trop de piste et surtout pas de méthodolodie d'approche, ni de références d'auteurs à part DURKHEIM et HUME, dont il me reste quelques réminiscences. Bref, j'attends un aide plus concr^te et plus organisée que la mienne pour qu'elle puisse avancée . Pas facile de réecrie en philo quand on arrêté pendant 30ans. J' ai 54 ans et mon amie à repris ses études à 45 ans. La rouille est un vrai handicap. Merci de nous offrir des pistes structurée sur lesquelles elle pourra conduire ce travail.
Documents attachés :    aucun document joint.