en une : Sujet : causes de la crise de 1929

Dissertation : "la charité est toujours injuste" (marc anglaret, justice et charité, 2009)

Philosophie > sujets expliqués - 27/02/2012 - correction
                
Bonsoir,
Votre sujet est en fait un sujet très vaste voire vague et ceux pour plusieurs raisons : d'abord dans la mesure où il met en exergue plusieurs concepts sous-jacents comme place de la justice et de la charité dans la religion chrétienne (ancien testament et nouveau testament) mais aussi le concept de morale qui guide dans une certaine mesure la charité comme la justice ; ensuite, dans la mesure où justice et charité peuvent être définis de plusieurs façon et sont liées et entremêlées dans leur essence même.
Le sujet est donc intéressant mais difficile à aborder.

Il faut à mon sens être très méthodique et choisir un angle pour le traiter quitte à laisser de côté certaines idées (que l'on peut éventuellement aborder dans une conclusion d'ouverture). C'est pourquoi je vous propose une façon de comprendre le sujet en dégageant un plan structuré et d'évoquer des idées pour une introduction.

L'introduction doit dans un premier temps évoquer le sous-jacent théologique des concept de charité et de justice (l'ancien testament ne rend compte que du rôle de justice de Dieu alors que le nouveau testament inclut la charité). Il faut aussi montrer brièvement que charité et justice visent souvent les mêmes objectifs alors qu'ils n'ont pas les mêmes causes ; et montrer que la charité est parfois un palliatif à la justice.
On peut ainsi dégager la problématique précise en rappelant le sujet et proposer un plan cohérent avec tous ces concepts :
1. La charité comme palliatif au processus de justice : la charité prend un sens en tout lieu où la justice fait défaut.
2. La charité comme essentiel de l'humain : en regard à la première partie la charité pourrait remplacer complètement la justice et donc se suffire à elle seule pour le maintient de la condition humaine.
3. Les dérives du concept de charité (comme vous l'évoquez sous couvert de charité les buts premiers ne sont plus au centre du processus de charité) : on montrera que la charité seule ne peut que conduire à des dérives et ne peut donc pas se passer de justice. La charité en tant que tel n'est pas injuste mais conduit à de l'injustice.

Voici donc les concepts principaux qui pourraient mener votre réflexion. Il ne faut bien sûr pas oublier de bien définir la justice dans l'introduction en rappelant les différentes formes de justice (légale, morale, ...) et axer la réflexion sur une justice morale qui est au coeur de la réflexion philosophique plus que la matérialité du système judiciaire.

Je vous propose enfin quelques liens utiles qui donnent des points de vues intéressants sur ces sujets et vous invite vivement à multiplier les citations précises pour appuyer vos propos (dans le cadre de l'appréciation de la philo en prépa c'est un aspect essentiel) :
http://philo.pourtous.free.fr/Articles/Marc/justiceetcharite.htm
http://philo.pourtous.free.fr/Articles/Gildas/charite.htm
http://philo.pourtous.free.fr/Articles/indexarticles.htm

Bien cordialement
Documents attachés :   aucun document joint.