en une : Le raisonnement par récurrence

Corrige de dissertation

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 13/05/2008 - correction
                
JE VOUS FAIS UN COPIER-COLLER içi !!!! C'est plus simple !

Bonjour, ! Je viens de terminer ma dissertation. Veuillez avoir la gentillesse de me l’a corriger svp ! (j’ai peur que ce ne soit pas assez « creusé ») Merci !

Le sujet est le suivant : Par définition, la comédie a pour rôle de corriger les moeurs par le rire, cette définition vous parait - elle s'appliquer à la pièce Tartuffe de Molière ?

La comédie a plusieurs rôles, celui de faire rire bien sur, mais au-delà, il y a aussi une notion de réflexion et de correction. L’homme ne se remet pas souvent en question quand on le critique mais quand on l’humilie, il peut réfléchir sur sa propre personne. Donc, oui on peut dire que la comédie a pour rôle de corriger les m½urs par le rire. Et cela, par différentes méthodes.
En premier lieu, le lecteur doit pouvoir s’identifier au personnage et ainsi se voir à travers lui. C’est pourquoi on retrouve souvent dans la comédie des couples trompés ou des gens hypocrites. Scénarios très répandus dans la société du 17 ème siècle . Ensuite, le personnage par une série d’action toutes plus grotesques les unes que les autres se tourne en ridicule . Son rôle est de faire comprendre que le lecteur est comme lui, tout aussi ridicule et grotesque . Dans tartuffe on retrouve grand nombre d’éléments comiques qui vont dans le sens d'une correction des vices, des défauts de ces personnages. Ils peuvent êtres subtiles et discrets ou alors grossiers et exagérés. Comme, par exemple, la scène ou Orgon est caché et découvre la vrai personnalité de tartuffe. Ce plan a peu de chance de marcher dans la réalité mais on ne doit pas voir, dans le plan lui-même, la volonté de dénoncer mais plutôt dans la situation finale qui est que Orgon à était dupe de Tartuffe. Cette scène a donc pour vocation de corriger les personnes dupes et naïves comme Orgon et les hypocrites comme tartuffe . D’autres passages remettent en cause son hypocrisie et, notamment sa philosophie. On le sent méchant , il fait peur , n’aime personne et ne regrette rien. Cette personne au c½ur de pierre existe vraiment, elle est surement dans la salle, en train de voir son homologue , cela peut la faire réfléchir , lui faire ouvrir les yeux sur ce qu’elle est, vraiment . De plus, la scène finale montre que si on est mauvais on en paye toujours le prix. L’amour impossible entre Elmire et Valère est lui aussi un moyen de dénoncer un vice commun à tous les hommes, celui de diriger femmes et enfants eu dépit de leur volonté et de leurs convictions ; le père dit faire le meilleur pour ses proches mais, il le fait surtout pour lui. Par exemple, en assurant de bonnes relations avec un notable, en lui offrant la main de sa fille . L’amour que porte à un homme sa propre fille ne compte pas, il voit juste des intérêts personnels . cette «religion » est très bien démontrée dans Tartuffe car malgré que Marianne aime Valère , Orgon veux la marier à tartuffe pour être encore un peu plus dans son estime .
Molière est maître dans cet art de dénoncer par le rire et on retrouve donc de nombreuses fois dans le tartuffe des situations dans lesquelles bon nombre de spectateurs on du se reconnaitre . Ces personnages charismatiques, ces situations ridicules et ces dénouements toujours justes sont pour Molière le meilleur moyen de faire comprendre aux gens qui ils sont vraiment et, de les faire changer .
Il le dit lui-même dans sa préface : « Si l’emploi de la comédie est de corriger les vices des hommes, je ne vois pas par quelle raison il y en aura de privilégiés. Celui-ci est, dans l’État, d’une conséquence bien plus dangereuse que tous les autres ; et nous avons vu que le théâtre a un grande vertu pour la correction. Les plus beaux traits d’un sérieuse morale sont moins puissants, le plus souvent, que ceux de la satire ; et rien ne reprend mieux la plupart des hommes que la peinture de leurs défauts. C’est une grande atteinte aux vices que de les exposer à la risée de tout le monde. On souffre aisément des répréhensions ; mais on ne souffre point la raillerie. On veut bien être méchant, mais on ne veut point être ridicule. »
Documents attachés :    aucun document joint.