en une : Sujet : causes de la crise de 1929

Première dissertation

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 16/02/2008 - Question simple
                
Bonjour,

Voici donc quelques éléments pour aborder cette première dissertation, ce qui n’est effectivement jamais facile, mais se réussit tout à fait bien avec un peu de méthode.

Il faut d’abord commencer par définir les mots et le cadre du sujet et de la question qui vous est posé. Le sujet est assez clair : il s’agit sur une œuvre particulière (cela veut dire que vous devrez y faire référence précisément, tant dans l’histoire que les idées de l’auteur, et même la citer par endroits, en excluant au maximum les autres œuvres, qui ne pourront servir, ici et là, qu’à donner quelques indications complémentaires). Le mot important est « apologue », sur lequel apparemment vous ne vous êtes pas encore trop arrêtée. Or c’est le mot fondamental : on va devoir répondre dans la dissertation à la question « pourquoi cette œuvre est-elle un apologue ». Il faut donc définir précisément ce mot. Comme vous le savez, il s’agit à la base d’une histoire assez simple, souvent intemporelle, sorte de conte, centrée sur un personnage, qui souvent est caractérisé par un fait ou un trait de caractère avant tout, et qui a pour but de faire une critique, d’aider le lecteur à comprendre quelque chose, à apprendre quelque chose, mais souvent une idée forte, car l’apologue est par nature court. D’où la simplification de nombreux points, contrairement au roman par exemple ; tout est mis au service d’un message principal, une critique de la société, ici la peine de mort (d’ailleurs, c’est bien ce qui caractérise avant tout le « héros » de cette œuvre éponyme – l’œuvre porte le nom du protagoniste pour rappel). C’est donc le cas de « Claude Gueux » : œuvre courte, basée sur un personnage et un message unique fort etc. Vous voyez qu’en analysant le sujet, on trouve déjà des pistes de réponse et de réflexion, quelques premiers éléments. Il vous faut maintenant aller cherche plus précisément dans vos cours et les textes que vous avez étudiés, d’autres notions plus précises et qui caractérisent elles aussi l’apologue, de façon à trouver d’autres idées ; il vous restera ensuite à les organiser.

Concernant ce que l’on vous demande, la question est assez claire : « qu’est-ce qui peut vous faire dire que cette œuvre est un apologue ? », avec ensuite quelques précisions (en fait assez classiques) quant à la forme du devoir attendu. Mais il y a apparemment dans votre esprit une confusion entre deux choses lorsque l’on parle de thèse et de problématique. L’œuvre en elle-même contient une problématique et surtout une thèse, celle défendue par l’auteur : contre la peine de mort. Mais il y a aussi la problématique et la thèse du sujet, qui sont différentes. Au niveau du sujet, on vous demande de montrer que cette œuvre est un apologue, et la problématique (comme souvent d’ailleurs est déjà formulée dans le sujet lui-même, qui porte ce questionnement) : « en quoi ‘Claude Gueux’ de Victor Hugo est-il un apologue ?», c’est cela la problématique du sujet ; et la thèse que vous allez défendre et illustrer, à partir de l’œuvre, dans votre devoir est « cette œuvre est un apologue » et vous allez ensuite montrer pourquoi, à partir de la définition et des caractéristiques de l’apologue, c’est bien le cas. J’espère que cette distinction est maintenant plus claire pour vous : il y a une thèse dans l’œuvre et c’est celle de l’apologue en lui-même, vous allez donc l’étudier pour montrer comment, à partir d’elle, Hugo écrit en fait ici un apologue, et puis il y a votre thèse à vous, celle que vous allez défendre de la dissertation, et c’est de celle-là dont parle votre professeur dans le sujet. Il vous indique le traditionnel déroulement introduction – parties avec sous-parties – conclusion et vous rappelle que le sujet fait l’objet d’une problématique et qu’ensuite vous défendez une thèse tout au long du devoir. Vos interrogations sont donc intéressantes car elles vous montrent pour cette première dissertation ce qu’il faut faire et ce qui n’est pas le sujet de la dissertation. C’est donc très positif de les avoir eues maintenant, j’espère que c’est plus clair ainsi et vous verrez que la prochaine fois, les choses le seront encore plus. Pour résumer, ce que vous proposez sur la peine de mort (dire que l’on est contre et pourquoi, puis défendre le pour, et éventuellement donner votre avis – ce qui est rare en dissertation d’ailleurs, à quelques exceptions près) est donc hors sujet. Votre professeur vous a juste indiqué le cheminement à suivre dans la rédaction.

Plus clairement, il s’agit de :

- introduction (on amène le sujet à partir de quelque chose de plus général, puis on définit le cadre, le contexte du sujet, les mots importants, typiquement ici ‘apologue’, on resitue l’auteur et l’époque et on pose les limites du sujet ; viennent ensuite la problématique – dont découle la thèse défendue – et enfin le plan) ;
- les grandes parties (souvent trois, elles-mêmes décomposées en sous-parties, qui sont en générale chacune un argument avec exemple(s), ici tirés directement de l’œuvre, et précisément n’oubliez pas) ;
- conclusion : bilan de la réflexion pour arriver à la réponse finale puis éventuellement ouverture sur un sujet proche.

N’oubliez pas non plus de ménager des transitions entre vos grandes parties : il s’agit de dire rapidement comment on en est arrivé là dans la réflexion et comment on passe logiquement à la suite, pour relier le tout, montrer que la réflexion est logique, cohérente et progressive.

En ce qui concerne enfin le plan, vous devez ici répondre à une question « pourquoi » (est-ce un apologue ?). Le plus simple et le plus efficace est donc de rechercher des grandes catégories de « parce que » : c’est un apologue parce qu’il a telle caractéristique. Chaque grande partie est alors un morceau de la réponse, un grand « parce que », qui se divise ensuite en plus petits. N’oubliez pas qu’il faut aussi aller toujours du plus simple et global au plus complexe et précis au final. Cela signifie dans ce cas particulier qu’il faudra aborder les points de forme (l’apologue est un texte souvent court, sous forme de conte, avec un contexte spatio-temporel simple et des personnages très marqués, avant de parler du message en lui-même et de la façon dont il est délivré par Hugo : les moyens stylistiques tels que l’apostrophe, la métaphore etc.).

Votre première partie peut donc s’attacher aux caractéristiques narratives principales et assez extérieures : tout ce que nous avons dit au début sur les personnages, la longueur et la simplicité etc. Vos parties suivantes pourront davantage se concentrer sur le message et surtout la façon dont Hugo délivre un tel message, si fort (n’oubliez pas d’étudier à la fois le fond, c’est-à-dire les idées, et la forme, comment cela est dit : les temps, les figures de style, le point de vue narratif etc.).

Voilà ces quelques points ; j’espère que vous avez mieux compris le sujet (car vous étiez partis sur un mauvais problème et pas sur le fond du devoir) et que vous avez toutes les clefs pour débuter le traitement de ce sujet, et rien que lui ! Ne négligez pas non plus la forme, la rédaction en elle-même, c’est aussi un des points essentiels jugés dans une rédaction : il y a votre capacité à convaincre, mais aussi à écrire.

Une fois votre dissertation rédigée, vous pourrez toujours nous la soumettre si vous le souhaitez dans une question de type « correction » pour obtenir un avis personnalisé sur votre plan, votre façon de rédiger et présenter vos arguments, le choix de vos exemples etc.

Dans l’immédiat, je vous souhaite bon courage.
Documents attachés :    aucun document joint.