en une : Le lexique de français

Dissertation

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 30/04/2013 - correction
                
bonjour,

Le mariage de Figaro est un très grand classique.

En effet la folle journée est le sous titre de cette oeuvre.

Je vais vous donner les axes autour desquels j'aurais abordé ce sujet. Cela ne constitue bien évidemment pas la dissertation dans son ensemble. Vous devrez réfléchir et tenter d'étoffer chacune de ces parties autant que possible.
Vous aviez déjà de bonnes idées et c'est bien.

L'idée est donc de voir en quoi cette oeuvre est caractérisée par le terme folle journée.

I_
Dans une première partie je m'emploierais à montrer que cette oeuvre est une folle journée de par sa structure théâtrale. (Cela rejoint en effet votre idée)
1. Un rythme de la pièce absolument effréné.
Cela est marqué par les didascalies et les indications scéniques. Très nombreuses elles rendent cette pièce très enlevée, et lui donne un rythme particulièrement soutenu.
2. Les personnages.
L'étude des personnages met en évidence ce rythme d'une folle journée. En effet très nombreux (16 dans la pièce), leur allées et venues sont incessantes. Dans la structure même de la pièce, les personnages donnent un rythme considérable. Chaque scène s'ouvre et se ferme par l'entrée et la sortie d'un personnage. Cela donne bien sûr une impression de mouvement, donne rythme élevé. Ce rythme est soutenu par le grand nombre de scènes (92) et et les intrigues qui s'imbriquent. Il y en a 5 simultanées ce qui est considérable. (ex : Figaro et suzanne, Chérubion et la comtesse...).
3. Unité de temps.
Nous parlons de folle journée, car nous pouvons parler de journée. L'unité de temps est présente dans la pièce de beaumarchais. Cela n'est pas sans raison. Il s'agit en effet de concentrer l'action, de concentrer les péripéties et les intrigues, donnant l'impression que la journée qui est relatée par la pièce est tout à fait particulière, que c'est une folle journée. Très classique au théâtre, l'unité de temps, il s'agit d'un temps de crise, d'une journée au cours de laquelle tout va se déclencher. Une journée où il se passe des tas de choses qui se sont éventuellement préparées (Dans le Ballet de Séville) avant et qui se poursuivront après, mais tout est concentré à ce moment là.

Cette première partie montre que l'oeuvre de beaumarchais est par la structure même qu'en a donnée l'écrivain une folle journée. Journée folle par le rythme donnée dans l'écriture même et le jeu scénique, par les personnages ensuite, par l'unité de temps qui concentre les intrigues et les actions.

II_Deuxième partie
Je traiterais dans cette partie plutôt les faits en eux même.
A priori la journée décrite est de base folle car il s'agit d'un mariage qui est un événement tout à fait particulier en lui même. Pour Figaro, cette journée et donc majeure. Cependant en plus de cela, un tas de choses et de péripétie vont intervenir. Comme nous l'avons déjà évoqué le fait d'avoir 5 intrigues qui s'entremêlent est tout à fait singulier et montre bien que il ne s'agit pas d'un simple mariage mais bien d'une journée folle en tout point.
A titre d'exemple il s'agit d'une journée où la comtesse va devoir imaginer tout un tas de chose.

III
J'en viens maintenant à la dernière partie.
Il s'agit donc d'une journée singulière car c'est un mariage d'une part mais en plus, on se se rendre compte que cette journée va remettre en question de nombreuses choses de l'ordre social.
Il s'agit en effet d'une pièce de théâtre contestataire dans laquelle beaumarchais, par l'intermédiaire de Figaro remettre en question tout d'abord les relations Maitres/Vallets. Cette remise en question de la noblesse se singularise par exemple par la prise de pouvoir petit à petit de figaro sur le comte. Ce dernier voit en Figaro un adversaire de taille.
Plus vif, plus fin d'esprit, plus réactif il domine les débat avec le comte.
D'autre part, la façon même dont beaumarchais dépeint le comte remet en question la noblesse. Ce dernier est en quelque sorte le méchant de la pièce, son comportement est indigne de son rang.
Qui plus est il est un peu le benêt de l'histoire. En effet la comtesse même lui tend des pièges.
Comme je l'ai évoqué, Figaro parle d'égal à égal avec le comte. La figure de la noblesse, en plus d'être égratignée par l'auteur qui dépeint le comte par ses mauvais traits, va être dominée par les valets.
Pour illustrer cela, voici deux propositions. Tout d'abord les nombreuses apartés de Figaro lui permettent une grande impertinence. Autre illustration : l'échange entre figaro et le comte sur le fait que les valets mettent plus de temps à s'habiller que les maitres car ils n'ont pas de valet pour les aider. Cela peut sembler tout d'abord comme un simple trait d'esprit, mais il s'agit en fait d'une impertinence, qui permet à figaro de se jouer du comte, et cela fissure l'image de la noblesse tout particulièrement.

Voici donc les trois parties que je développeraient si j'avais à traiter de cette dissertation. Cela n'est qu'une proposition, vous pouvez l'agencer différemment. mais surtout vous devez la compléter d'exemples, d'une structure plus recherchée.

Dans la conclusion, vous pouvez finir en expliquant que cette oeuvre s'intègre finalement parfaitement dans son siècle. Le 18 eme sicle est le temps de la contestation de la noblesse et des privilèges, contrairement au 17eme. Il y a une rupture entre ces deux siècle et cette pièce de theatre en est révélatrice.

Ce travail vous aidera certainement à traiter votre dissertation.

Bon courage pour votre travail.

Très bonne soirée.

Cordialement.
Documents attachés :   aucun document joint.