en une : Sujet : causes de la crise de 1929

Introduction

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 24/02/2009 - Question simple
                
Bonsoir,
Je crois comprendre que vous êtes satisfait du plan que je vous ai proposé il y a quelques jours. En ce qui concerne l’introduction, je peux vous donnez également quelques pistes.

Conseils préalables :
- Effectivement, il est très fortement déconseillé de commencer une introduction de dissertation par une citation autre que celle qui fait l’objet du sujet : vous partez alors sur un autre propos et reléguez le sujet propose au second rang.
- En revanche, une bonne introduction comporte :
a) l’explication de la citation qui fait l’objet du sujet (explication devant intégrer la citation si elle n’est pas trop longue)
b) une problématique, qui met en évidence les enjeux du sujet
c) l’annonce de votre plan
- En disant que votre introduction doit être une « pépite », votre professeur veut certainement dire que votre introduction doit poser clairement le sujet et engager la dissertation de façon structurée, « éclairante » en quelque sorte (comme l’est la pépite…) : n’oubliez pas que l’introduction constitue les premiers mots d’une dissertation et donc qu’inconsciemment le correcteur se construit un premier jugement du devoir d’après ces quelques premiers mots. L’introduction doit donc être particulièrement soignée, elle doit donner envie de lire la dissertation à son correcteur et surtout, lui donner une impression de clarté (le correcteur doit tout de suite savoir de quoi parle votre devoir, d’où l’importance de l’annonce du plan). Ce n’est donc pas la longueur mais la densité de l’introduction qui importe.

Ebauche d’introduction :
(voici quelques pistes qu’il vous faut aménager dans une introduction fluide. Il ne faut, bien sûr, ne pas indiquer les sous-parties telle que « problématique » etc.)
a) citation et explication du sujet :
En s’inspirant de la méthode scientifique, est plus particulièrement de celle du savant Claude Bernard, Emile Zola a voulu renouveler la technique romanesque. Ainsi écrit-il dans « Le roman expérimental » que « L'oeuvre devient un procès verbal, rien de plus; elle n'a que le mérite de l'observation exacte, la pénétration plus ou moins profonde de l'analyse, de l'enchaînement logique des faits ». Le projet de Zola semble donc clair : il s’agit d’élever l’art romanesque au rang de science, comme le montre le lexique de l’expérimentation (« exacte », « analyse », « logique », « faits »)
b) problématique :
Nous pouvons dès lors nous demander en quoi cette conception du genre romanesque remet en cause les précédentes théories du roman et renouvelle l’art romanesque du 19ème siècle.
c) annonce du plan :
Il s’agira donc, dans un premier temps, de voir en quoi Zola rapproche le roman de la science et quels avantages il tire de l’application de la méthode scientifique à l’art romanesque. Cette étude nous conduira alors à remarquer que la conception zolienne remet en cause la conception traditionnelle du roman et l’esprit romanesque tel qu’on le concevait habituellement au 19ème siècle. Enfin, nous verrons que la conception de Zola et la remise en cause de l’esprit romanesque qu’elle entraîne sont en fait au service de l’idéal réaliste que le romancier défend.
Documents attachés :    aucun document joint.