en une : Sujet : causes de la crise de 1929

Savoir réaliser un résumé de texte

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 
      

PRÉAMBULE - QU'EST CE QUE LA CONTRACTION DE TEXTE ?

L'analyse (ou contraction) de texte vise à fournir un résumé du texte proposé. Il s'agit donc :

-d'une réduction de format : en général au quart (25%)
-d'une sauvegarde des idées essentielles

Le résumé peut ainsi être considéré comme une "photocophie analytique en réduction". Le travail se fait en plusieurs étapes, toutes indispensables :

-lecture générale
-lecture détaillée
-recherche des articulations logiques
-recherche du plan du texte
-élaboration de l'idée maîtresse du texte
-rédaction
-relecture

Il y a donc un long travail préparatoire de repérage avant de passer au stade de l'écriture proprement dit.

LECTURE GÉNÉALE

C'est la prise de contact avec le texte. On doit connaître à la fin de cette étape :

-le thème général du texte
-le nombre de mots du texte (il est le plus souvent indiqué en marge)
-l'échelle de réduction (souvent un quart ou un tiers)

LECTURE DÉTAILLÉE

Il faut repérer les mots difficiles, les idées floues, les exemples peu ou pas connus.

Les exemples se divisent dès la première lecture en :

-exemples essentiels : ils sont nécessaires à la compréhension du propos. Ils seront inclus dans le résumé.
-exemples accessoires : ils ne sont là que comme illustration d'un propos déjà clair. Ils ne seront pas repris dans le résumé.

RECHERCHE DES ARTICULATIONS LOGIQUES

Il est utile d'entourer ou de souligner :

les adverbes, locutions : pourtant, à vrai dire, en fait, etc.
les conjonctions de coordination et subordination : mais, car, donc, même si, etc.

Cela donne les différents mouvements logiques du texte : cause, concession, hypothèse. Ces mouvements seront reproduits dans le résumé, à condition qu'ils soient suffisamment généraux.

RECHERCHE DU PLAN D'UN TEXTE

Le plan découle naturellement de l'étape précédente. Les mouvements généraux du texte (deux, trois ou quatre) deviennent les parties du plan, constituées :

-d'une idée précise, éventuellement accompagnée d'un exemple (s'il est indispensable à la compréhension)
-d'expressions logiques reproduisant les articulations logiques du texte.

Attention ! La contraction reprend les grandes lignes du texte, la succession des formules logiques, mais pas forcément dans le détail. Les paragraphes du texte ne sont pas à respecter scrupuleusement si le texte lui-même manque de logique.

ÉLABORATION DE L'IDÉE MAÎTRESSE

Il est utile de synthétiser le plan sous la forme d'une phrase qui résume la thèse de l'auteur : c'est l'idée maîtresse. C'est une étape importante, car elle permet de vérifier la fidélité du résumé par rapport aux idées de l'auteur. En effet, il ne faut surtout pas donner d'opinion personnelle !

L'idée maîtresse est rédigée au brouillon, et l'on doit constamment s'y référer au cours de la rédaction pour vérifier qu'il n'y a pas déformation ou trahison de l'auteur dans le résumé proposé.

RÉDACTION

Le style doit être clair, simple, et si possible élégant.

le résumé n'est pas un collage d'extraits ou d'expressions. Le style doit éviter la sécheresse.

le résumé doit être un tout autonome et compréhensible à lui seul.

il vaut mieux éviter les expressions compliquées : doubles négations, passifs impersonnels, etc.

les citations, même explicitées par des guillemets, sont à proscrire, de même que toute forme d'allusion au texte proposé. Les incises comme les parenthèses sont à éliminer également, pour des raisons de clarté.

RELECTURE

Il faut relire en entier :

-le texte d'origine
-le résumé

La comparaison entre les deux textes permet de retrouver d'éventuelles erreurs.