en une : Sujet : causes de la crise de 1929

Les mouvements littéraires - le naturalisme

Francais (college, lycee) > sujets expliqués - 
      
I- Le reflet d'une époque
II- Une théorie du roman
III- L'unité impossible

I- LE REFLET D'UNE ÉPOQUE

Le mouvement littéraire que l'on peut regrouper sous le terme de naturalisme est un phénomène d'époque. Il a d'abord des raisons d'être historiques. C'est une esthétique de la vérité caractéristique des années 1860-1880. Elle est influencée par :

- la révolution scientifique et industrielle, notamment sciences naturelles ; la confiance dans la méthode expérimentale et dans le progrès.
- La philosophie positiviste d'Auguste Comte (années 1820) : c'est une nouvelle manière de philosopher qui cherche à s'appuyer sur les faits réels, " positifs ", à ne réfléchir qu'à partir de certitudes précises, pour ne pas donner lieu à des divagations oiseuses. Il s'agit de partir des faits.
- la nouvelle génération qui demande une nouvelle forme d'expression. Le roman doit s'attacher à l'étude de cette " génération d'esprits affolés et hystériques " (Mes Haines).

Le naturalisme naît également en réaction avec d'autres mouvements :

- contre l'idéalisme et le romantisme : " tout écrivain, qui, le voulant ou non, emploie la formule scientifique, reprend l'étude du monde par l'observation et l'analyse en niant l'absolu, l'idéal révélé et irrationnel ", écrit Zola.
retour

II- UNE THÉORIE DU ROMAN

e si le terme de naturalisme apparaît avant lui, c'est Zola qui en définit véritablement les lois et les enjeux. Plusieurs textes : articles de 1865-1866 recueillis dans Mes Haines et Mon salon, ses romans manifestes (L'Assommoir, Nana, 76 et 79) mais surtout en 1880 Le Roman expérimental où il expose sa théorie du roman fondée sur :

- une transposition de la méthode expérimentale des sciences naturelles à l'observation des faits sociaux qui doit être la matière du roman.
- une fin pédagogique : il s'agit de comprendre le réel pour pouvoir agir sur la société :
e rêve du physiologiste et du médecin expérimentateur est aussi celui du romancier qui applique à l'étude naturelle et sociale de l'homme la méthode expérimentale. [...] Nous sommes en un mot des moralistes expérimentateurs, montrant par l'expérience de quelle façon se comporte une passion dans un milieu social. Le jour où nous tiendrons le mécanisme de cette passion, on pourra la traiter et la réduire, ou tout au moins la rendre la plus inoffensive possible ".
" Notre rôle d'être intelligent est là : pénétrer le pourquoi des choses, pour devenir supérieur aux choses et les réduire à l'état de rouages obéissants. [...] être maître du bien et du mal, régler la vie, régler la société ".


crètement, qu'est-ce que cela signifie ? En quoi consiste l'art romanesque des naturalistes ?

- le roman doit être une enquête, ancrée dans un certain milieu. Il doit analyser l'homme entièrement expliqué par la physiologie et le milieu où il vit. Conception déterministe de l'homme. " Les naturalistes reprennent l'étude de la nature aux sources mêmes, remplacent l'homme métaphysique par l'homme physiologique, et ne le séparent plus du milieu qui le détermine ". D'où les nombreux dossiers préparatoires et les enquêtes sur le terrain menées par Zola.

- mais cela n'est que le point de départ. Le travail de l'écrivain n'est pas nié. Il consiste en un effort de construction pour que la logique de la démonstration soit la plus efficace possible. L'hypothèse de départ dépend du regard de l'écrivain, de son " tempérament ". Il a la même démarche que le savant. Celui-ci formule d'abord une hypothèse qu'il vérifie ensuite par l'expérience.

III. L'UNITÉ IMPOSSIBLE

a a un rôle prépondérant dans le mouvement naturaliste et même envahissant. Par ses campagnes dans la presse, le retentissement de ses oeuvres et sa personnalité, il attire autour de lui beaucoup de jeunes. On peut ainsi résumer la chronologie du mouvement :

- 1874 : premier dîner des " auteurs sifflés " au Café Riche : Flaubert, Daudet, Zola, Goncourt, Tourgueniev. Puis création du " Boeuf nature ", repas mensuel qui les réunit jusqu'en 79.
-1876 : Céard, Huysmans, Hennique commencent à assister aux jeudi de Zola
-16 avril 1877 : dîner Trapp, Alexis, Céard, Hennique, Huysmans, Maupassant invitent leurs maîtres Flaubert, Zola et Goncourt.
-1880 : publications des Soirées de Médan.
Mais en fait il n'y a jamais eu à proprement parler d'école naturaliste. Très tôt des dissensions éclatent, personnelles aussi bien qu'esthétiques :
-1887 : manifeste des Cinq contre La Terre qualifié de " roman scatologique " (Bonnetin, Rosny, Descaves, P. Marguerite, Guiches)

Le Naturalisme s'est intéressé aux marges donc à tous les éléments susceptibles d'apporter le désordre dans le corps humain et dans le corps social. Il est dérangeant et porte en lui les germes de la littérature fin de siècle.